La BD franco-belge

Une multitude d’univers dans des vignettes et des bulles

 

 

 

 


Introduction / Introducción


Rodolphe Töpffer

 

 

Les grands de la BD se rencontrent


La bande dessinée, que l’on désigne aussi par l’acronyme B.D. en français, trouve ses origines au XIXème siècle en Suisse avec l’auteur et théoricien Rodolphe Töpffer. Les scénaristes et dessinateurs y livrent des histoires et suggèrent des mouvements à travers des cases successives et font parler leurs protagonistes à l’aide de phylactères (plus simplement appelés « bulles »).

El tebeo que se puede llamar con el acrónimo “BD” en francés (“bande dessinée”), encuentra sus raíces en el siglo XIX en Suiza con el autor y teórico Rodolphe Töpffer. Los guionistas y dibujantes entregan en esto historietas, sugieren movimientos a través viñetas sucesivas y hacen hablar a sus protagonistas con globos.

Ce support est employé à travers le monde avec diverses spécificités de formats et rythmes de parutions : nous observons par exemple les comic books aux États-Unis et les mangas au Japon. Parmi les différentes ramifications existantes, nous nous intéresserons ici à la catégorie des bandes dessinées franco-belges. C’est d’ailleurs au sein d’un hebdomadaire dédié Le journal Spirou que la bande dessinée généraliste sera pour la première fois consacrée comme étant le 9ème art en 1964.
Este tipo de soporte se puede encontrar en todo el mundo con varias especificidades de formato y de ritmo de publicación: por ejemplo, existen los “comic books” (cuadernos) de los EE. UU. y los mangas en Japón. Entre los diversos productos disponibles, nos interesaremos en este articulo a la categoría de las historietas franco-belgas. Hablando de eso, se encontró por primera vez la nominación del noveno arte para tratar de los tebeos en un semanal dedicado “Le journal Spirou” en el año 1964.

La BD franco-belge englobe des œuvres majoritairement francophones et publiées par des éditeurs français et belges après la Seconde Guerre mondiale. Avec le temps, le concept s’est étendu à l’ensemble des styles et éditions d’Europe francophone et verra certains de ses titres phares portés sur le grand écran.
En su mayor parte, las historietas franco-belgas son un conjunto de obras francófonas publicadas por editores franceses y belgas después de la segunda guerra mundial. Con el paso del tiempo, el concepto se extendió hasta todos los estilos y las ediciones de Europa francófona y algunos de sus álbumes emblemáticos han sido adaptados para la pantalla grande.

Dans cet article, nous vous livrons quelques-unes des références majeures et vous suggérons certaines lectures pour en faire la découverte.
En este artículo, presentaremos algunas referencias mayores y sugerencias para descubrir ese tipo de lecturas.

 

 

Les Aventures de Tintin


Hergé et Tintin

Georges Remi, de son nom d’auteur Hergé (prononcé « RG » comme les initiales de ses nom et prénom), publie les premières Aventures de Tintin en 1929 dans le quotidien Le Vingtième Siècle. En 1946, il devient directeur artistique du journal Tintin, véritable tremplin pour la bande dessinée désormais identifiée sous le nom de BD franco-belge. Les albums des Aventures de Tintin que nous connaissons sont des versions assemblées et colorisées des deux planches hebdomadaires publiées au sein du journal.

Tintin est un reporter belge qui voyage beaucoup et fait face à de nombreux complots. Il est accompagné de son fidèle chien Milou et de son acolyte le capitaine Haddock. De nombreux personnages récurrents ponctuent ses enquêtes, notamment le professeur Tournesol et les inspecteurs Dupond et Dupont.

Pour découvrir les Aventures de Tintin, pourquoi ne pas commencer par l’échappée prophétique et lunaire du reporter et ses amis ? « Objectif Lune » et « On a marché sur la Lune » sont prépubliés dès 1950 dans les pages du journal de Tintin, bien avant 1966, et paraissent en albums en 1953 et en 1954.
Les Aventures de Tintin sont portées à l’écran à travers la série animée mais aussi à travers quelques films au scénario inédit comme « Tintin et le lac aux requins » en 1972.

 

Tintin, le capitaine Haddock et Milou sur la Lune


Spirou et Fantasio


Spirou et Fantasio

Grand classique de la bande dessinée franco-belge, les aventures de Spirou et Fantasio voient le jour dans le Journal de Spirou en 1938. Contrairement à d’autres récits, celui-ci n’est pas rattaché à un auteur précis. La franchise appartient à l’éditeur Dupuis, les scénaristes et dessinateurs se succèdent. Nous notons l’intervention d’André Franquin, également auteur de Gaston Lagaffe.

Spirou arbore le costume de groom depuis l’époque où il travaillait dans un hôtel et Fantasio est journaliste. Tous deux parcourent le monde pour y mener leurs aventures.

Pour découvrir Spirou et Fantasio, rien de tel que faire la connaissance du Petit Spirou (une série de bandes dessinées éponymes voit le jour en 1990) à travers les pages humoristiques de l’album « La jeunesse de Spirou » par Tome et Janry.

Le jeune Spirou


Blake et Mortimer


Blake et Mortimer

Edgar P. Jacobs est l’auteur, scénariste et dessinateur initial des bandes dessinées Blake et Mortimer parues dès 1946 dans le journal de Tintin.

Le capitaine Francis Blake et le professeur Philip Mortimer, deux britanniques, déjouent des complots et défont des organisations criminelles lors de leurs aventures. Leurs premières aventures situent l’action à l’occasion d’une troisième guerre mondiale et font de l’Espadon, engin de guerre imaginaire, le but de leur entreprise.

Adepte de la ligne claire (dessin sans fioriture et à plats de couleurs), l’auteur se documente largement pour servir des scénarios de science-fiction et les rendre plausibles. Les albums sont caractérisés par de longs dialogues et des explications exhaustives du contexte.

Pour découvrir la série, nous recommandons « Le Mystère de la Grande Pyramide » ou encore « La Marque Jaune ». Il existe aussi une série animée haletante et fidèle à l’œuvre originale.

 

Edgar P. Jacobs


Astérix


Obélix, Uderzo, Astérix et Goscinny

Les bandes dessinées Astérix ont été créées en 1959 par le scénariste René Goscinny et le dessinateur Albert Uderzo. Les dessins s’inscrivent dans le courant des « Gros nez », avec un trait caractéristique caricatural, de l’école Spirou.

Peu après la conquête romaine, un village de Gaulois résiste à l’influence de l’envahisseur. Parmi ses habitants, Astérix, gaulois petit et malin, accompagné de son ami Obélix et de son chien Idéfix, défient les Romains et aident leurs amis à travers le monde. Ce qui fait la force de notre équipée est d’abord leur vivacité d’esprit, mais aussi la potion magique élaborée par le druide Panoramix.

Pour découvrir ces bandes dessinées, vous pourrez lire les pages de l’album « Astérix en Hispanie », clin d’œil à l’Espagne. La série a également été portée à l’écran, notamment par Alexandre Astier avec « Astérix : Le Secret de la potion magique » ou encore Alain Chabat avec « Astérix : Mission Cléopâtre ».

Obélix, Idéfix et Astérix


Les Schtroumpfs


 

L’auteur Peyo

Les Schtroumpfs ont été créés en 1958 par l’auteur Peyo marqué par une large influence communiste.

Les albums mettent en scène de petits êtres bleus de tous les corps de métier, s’échangeant des services et vivant dans l’harmonie. Gargamel, homme malveillant perçu comme un géant par nos protagonistes, souhaitent pourtant semer la pagaille et emprisonner les habitants du village. Les Schtroumpfs, sous la direction du Grand Schtroumpf, font face aux situations et aux embûches rencontrées.

Attention, les Schtroumpfs ont une manière bien à eux de parler et emploient le verbe « schtroumpfer » à tout bout de champ.

Pour découvrir la communauté des Schtroumpfs, nous vous recommandons « Le Faux Schtroumpf ». Les bandes dessinées ont également été déclinées en série animée et en films.


« Le Faux Schtroumpf »


Thorgal


Thorgal et sa famille


Jean Van Hamme, scénariste prolifique, et le dessinateur Grzegorz Rosinski publient en 1977 les premières aventures du barde Thorgal dans le journal de Tintin. Caractérisée par un dessin fin et réaliste mais aussi par un scénario fantaisiste, riche et tourné autour du peuple viking, la bande dessinée séduit autant les adolescents que les adultes.

Le succès de la saga est tel que de nouveaux artistes se mêlent à l’aventure, ainsi des personnages secondaires voient leurs histoires consacrées dans des bandes dessinées dédiées (Jolan, Louve, Kriss de Valnor, etc.).

Pour découvrir la saga, nous recommandons l’album « L’enfant des étoiles », une véritable introduction à la saga. Pour aller plus loin, le duo Van Hamme-Rosinski est également à l’origine de l’excellentissime saga « Le grand pouvoir du Chninkel » en quelques albums salués par la critique spécialisée.


Extrait du 1er album


Le Chat


 

Le Chat et ses pensées


Le Chat est né au sein du journal belge Le Soir en 1983 pour ensuite être publié sous la forme d’albums par son auteur Philippe Geluck. Le dessin minimaliste, les gags courts et les dialogues ou monologues font de cette bande dessinée une originalité.

Davantage destinée aux adultes par la finesse du texte, cette BD affiche un dessin enfantin et ne manque pas de références artistiques. Tout album est bon pour commencer sa lecture, il n’y a pas de fil conducteur à respecter pour ce titre.

Du 26 mars au 9 juin 2021 se tient une exposition en plein air de sculpture du chat, sur les Champs-Elysées à Paris et sous la direction de Philippe Geluck.


Philippe Geluck et Le Chat


A bientôt ! / ¡Hasta luego!


C’est ici que se finit notre article, largement agrémenté par des auteurs belges. N’hésitez pas à faire marcher votre curiosité et aller au-delà de ces quelques références. Excellente lecture !

Ahora se acaba nuestro artículo, con una mayoría de autores belgas. No dude en curiosear y descubrir aún más afuera de las referencias presentadas arriba. ¡Buena lectura!

 

Article rédigé par / Artículo redactado por Frédéric Brisoux